(00223) 20 20 23 14 | contact@odhpmali.org

ODHP : 10 ans après, des avancées notoires

ADMIN 07 Jan 2022 à 05:01 0 COMMENTS

Créé en avril 2011, l’Observatoire des droits humains et de la paix (Odhp), dont la mission est de contribuer à la protection des droits de l’Homme et à la consolidation de la paix, affiche, dix ans après, un bilan élogieux.



L'Observatoire des droits humains et de la paix (Odhp) vient de commémorer son 10ème anniversaire, samedi 11 décembre 2021, à l’hôtel Millenium de Bamako. Pour la circonstance, une conférence débats a été organisée sous le thème : « Protection des droits humains et refondation de l’Etat». Le lancement des activités de cette journée a été placé sous la présidence du ministre de la Refondation de l’Etat, Pr. Ibrahima Ikassa Maïga. Pour la circonstance, le Président de Odhp, Dr Abraham Bengaly, dira que ce jour 11 décembre 2021 marquera le point de départ de la seconde décennie de leur organisation qui coïncide avec l’ère de la Refondation.

Selon lui, le Mali s’apprête à vivre un moment historique de rencontre,de dialogue constructif et d’échanges féconds sur les problèmes brûlants qui assaillent le pays. Dans ce contexte, Dr Abraham Bengaly est convaincu que la dynamisation du rôle des défenseurs des droits humains pour le développement global et durable et le renforcement des fondements du « vivre ensemble » entre toutes les composantes de la société se hissent au rang des priorités nationales.

Pour le Président de l’Odhp, les réformes sont nécessaires pour asseoir une paix durable dans notre pays et les chemins de la paix sont difficiles à balisé. Il faut, selon lui, savoir les découvrir par le dialogue, l’acceptation de l’autre, le respect de la dignité de la personne humaine. « En clair, la refondation nous offre l’opportunité de faire des droits de l’Homme un véritable instrument au service de la promotion de la paix et de la stabilité », exhorte Bengaly. Abondant dans le même sens, le ministre de la Refondation de l’Etat, Pr. Ibrahima Ikassa Maïga, dira que les droits humains sont l’essence de l’action humaine parce que l’Homme est au centre de tous. Ils sont, selon lui, mises à mal à tous les niveaux de gestion de l’Etat. « Ce qui m’emmène à la question de la refondation. Oui notre Etat a besoin de renouveau, parce que les dysfonctionnements se sentent à tous les niveaux, supra et infra. La refondation n’est d’autre chose que de pouvoir restructurer l’Etat dans son fonctionnement. Des questions constitutionnelles et institutionnelles aux questions de citoyenneté, en passant par les services sociaux de base qui sont en fait les premiers droits de l’Homme. Il s’agit du droit à la sécurité, le droit à l’éducation et à l’instruction, le droit à la santé, le droit à un cadre de vie saint. Comme politique de restructurer l’Etat, il est question désormais de donner la parole aux citoyens pour qu’ils puissent exprimer leur desiderata, leurs attentes et ensuite les traduire en proposition de réforme », informe Ibrahima Ikassa.

Pour terminer, le ministre a félicité les membres de l’Odhp pour le travail abattu. « 10 ans, j’ai vu le bilan très élogieux que vous avez pu engranger en matière de vulgarisation des droits humains. Pas qu’à Bamako comme d’habitude, mais jusqu’à l’intérieur de ce pays, à tous les niveaux », se réjouit-il. Par ailleurs, le thème«Protection des droits humains et refondation de l’Etat» a été largement débattu à travers l’intervention d’éminences grises issues de l’université, du gouvernement, de la société civile, sous la direction du ministre Abdoulaye Sall.


Ibrahim M.GUEYE - Info24

Partager

A lire aussi

ADMIN 14 Jan 2022 0 COMMENTS
L’Odhp lance une plateforme en ligne
Lire la suite
ADMIN 08 Jan 2022 0 COMMENTS
Conférence débat radiodiffusée sur la situation des droits de l'homme et les mécanismes de protection
Lire la suite
ADMIN 07 Jan 2022 0 COMMENTS
PRESIDENCE DE L’ODHP: Dr Abraham Bengaly reconduit pour 5 ans
Lire la suite